La Providence Bayon

VRAI OU FAUX ?

samedi 19 mars 2011

Toujours difficile de changer ses propres représentations. Et si l’on essayait de changer de regard sur son école et de mieux dire autour de soi ce qui fait la particularité de l’Enseignement catholique ?

INSCRIPTIONS

VRAI ➡ Vous pouvez scolariser votre enfant dans une école publique ou dans une école privée.

FAUX ➡ L’inscription doit être faite au plus tard au mois de juin précédant la rentrée scolaire. Mais certaines communes la prennent plus tôt. ➡ Pour une école privée, les inscriptions peuvent se prendre à tout moment de l’année. Contact est à prendre directement le chef d’établissement, lequel vous donnera tous les renseignements et indications que vous désirez connaître.

FAUX ➡ Si vous voulez inscrire votre enfant dans l’école privée de la commune dont vous dépendez et non dans l’école publique, vous devez obtenir au préalable l’accord du maire.
 Si vous voulez inscrire votre enfant dans une école située dans une autre commune que celle où vous résidez, vous devez obtenir l’accord du maire de votre commune de résidence et du maire de la commune d’accueil.
 ➡ Inutile. Votre démarche est entièrement libre.

FAUX ➡ Si vous souhaitez changer votre enfant d’école et l’inscrire à la rentrée dans une école privée, vous devez dès maintenant prévenir l’établissement concerné et lui demander un certificat de radiation. ➡ Ce document n’est pas exigé au moment de la demande d’inscription. Il conviendra juste de le fournir à la fin de l’année scolaire.

FAUX ➡ Les enfants ne peuvent être accueillis à l’école qu’à partir de 3 ans. ➡ Dans l’Enseignement catholique, ils peuvent également être admis dans la limite des places disponibles s’ils ont atteint l’âge de 2 ans au jour de la rentrée scolaire, à condition qu’ils soient physiquement et psychologiquement prêts à la fréquenter.

FAUX ➡ L’école privée est réservée aux seuls catholiques. ➡ Au nom de son caractère propre, l’école catholique accueille des jeunes et des adultes venus de tous horizons religieux et culturels, sans aucune distinction de religion et d’origine.

FAUX ➡ L’inscription dans une école privée est payante. ➡ L’inscription est gratuite. Par contre, des arrhres peuvent vous être demandées.

ORGANISATION DU TEMPS SCOLAIRE

VRAI ➡ Dans une école privée, tous les élèves suivent 24 heures d’enseignement obligatoire par semaine. La durée maximum du temps scolaire obligatoire est de six heures par jour. Les enseignements sont organisés du lundi au vendredi, soit sur quatre jours. La scolarité y est organisée en trois cycles : cycle 1 (petite section et moyenne section de maternelle), cycle 2 (grande section de maternelle, C.P., C.E.1) et cycle 3 (C.E.1, C.M.1, C.M.2). Le conseil des maîtres du cycle peut proposer de prolonger d’une année la présence d’un élève au sein d’un cycle. En ce cas, le directeur de l’école fait connaître aux parents cette proposition. Des dispositifs d’accompagnement sont proposés gratuitement aux élèves rencontrant des difficultés, en plus des 24 heures d’enseignement obligatoire :
deux heures hebdomadaires consacrées à l’aide personnalisée pour les écoliers qui rencontrent des difficultés d’apprentissage, selon une organisation choisie par l’école, et des stages de remise à niveau durant les vacances scolaires
 proposés aux élèves de CM1 et de CM2 rencontrant des difficultés en français ou en mathématiques. ➡ La réglementation est rigoureusement la même que pour l’enseignement public. Une garantie pour les familles.

VRAI ➡ Les horaires et les programmes scolaires sont identiques à ceux de l’enseignement public et les professeurs ont la même formation que ceux du public. ➡ Concours désormais lié à l’obtention d’un MASTER 2

FAUX ➡ L’organisation de la semaine scolaire relève du conseil d’école, et sous réserve de l’accord de l’inspecteur d’académie ➡ Dans l’enseignement catholique, elle relève du seul Chef d’établissement.

FAUX ➡ L’enseignement de la catéchèse est obligatoire dans les écoles privées ➡ L’école catholique est un lieu où une " première annonce " de l’Evangile peut être explicitement adressée à tous, dans le respect des convictions de chacun et sans préjuger de la personne. Il ne peut donc s’agir que d’une proposition, afin de laisser entière la liberté de culte et de permettre le libre choix des familles.

ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

VRAI ➡ Jamais l’Enseignement catholique n’a accueilli autant d’élèves : environ 2 millions. Malgré la conjoncture difficile, il enregistre avec une forte progression dans le secondaire (+ 8 000 élèves) et une stabilisation au primaire (-194). ➡ En 5 ans, il a augmenté ses effectifs de 24 000 élèves. Il est recommandé de ne pas attendre le dernier moment pour prendre contact avec un établissement car le nombre de places peut être limité.

FAUX ➡ La « bonne santé » de l’Enseignement catholique le met à l’abri des retraits d’emplois imposés par le gouvernement. ➡ L’Enseignement catholique est touché par les restrictions de moyens dans les mêmes proportions que l’Enseignement public. A chaque rentrée, c’est l’effectif d’une école privée qui détermine le nombre de postes d’enseignement accordés à l’établissement.

FAUX ➡ Scolariser son enfant dans le privé coûte cher. ➡ Puisque seules les dépenses de fonctionnement et les salaires des enseignants sont pris en charge pour les établissements catholiques ayant – comme Bayon - passé un contrat d’association avec l’Etat, une contribution financière est exigée pour permettre de couvrir les dépenses d’investissement et les équipements nécessaires. Son montant varie d’une école à l’autre. Pour exemple, elle est de moins de 30 euros par mois à l’école de la Providence à Bayon.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 881 / 92792

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site RENSEIGNEMENTS PRATIQUES  Suivre la vie du site Année en cours   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.27 + AHUNTSIC

Creative Commons License