ECOLE LA SAINTE FAMILLE
Madame LIVET vous souhaite...

... une bonne rentrée 2009 !

mardi 1er septembre 2009

J-2 ! C’est la rentrée ! L’école de la Sainte Famille est prête à accueillir les familles pour une nouvelle année scolaire.

Quelques mots pour définir cette rentrée 2009 ?

Des mots ? Soleil, sourire, travail, accueil, bonne humeur…

C’est l’ambiance que j’ai sentie ce matin en réunissant les enseignants. Il est difficile de quitter le transat et de fermer ce roman si passionnant… c’est sûr… mais c’est aussi un plaisir de retrouver le chemin de l’école.

Le même esprit est bien présent chez les personnels, heureux de faire entrer les enseignants et bientôt les enfants dans des classes propres et accueillantes.

De nouvelles têtes cette année ?

Véronique BONGARD et Anne-Pascale RUVERA ont quitté la Sainte Famille pour prendre leurs fonctions à NANCY… On ne peut pas leur reprocher de se rapprocher de leur domicile. Nous les regretterons…

… mais Catherine DECAUX nous rejoint, elle prendra en charge le CM1.
Nous accueillons aussi Guillaume VALDENAIRE et Hélène BRODU, professeurs des écoles stagiaires. Ils terminent leur formation au CFP de METZ. Animer une classe tous les lundis en CP et en CM2 leur permettra de se faire une idée de l’évolution d’un élève dans une année scolaire. Ainsi, je serai déchargée de classe pour m’occuper de la Direction et Philippe LEMAIRE pour poursuivre son travail à la Direction diocésaine de l’Enseignement catholique.

La composition de l’équipe change souvent… est-ce un problème ?

A qui le faites-vous remarquer ! Je suis la plus ancienne !... la doyenne ! le dinosaure !

Il y a vingt ans, les gens s’installaient dans la ville de leur première nomination et beaucoup y restaient toute leur carrière. Les changements dans l’équipe étaient exceptionnels.

Aujourd’hui, la tendance s’est inversée... les enseignants sont mobiles sur le diocèse, toutes les équipes sont renouvelées régulièrement.

Un problème ? Pas vraiment ! Les élèves changent. On le dit partout et c’est vrai ! Une classe de CP ne s’anime pas aujourd’hui comme il y a cinq ans, et encore moins comme il y a dix ans. Plus difficile ? Non… différent ! Les nouveaux enseignants sont obligés de se renouveler chaque année. C’est plus facile pour eux de le faire en changeant de niveau, d’école. Nous les y encourageons.

Comment garantir la continuité ?

Effectivement, si nous avons besoin de changement, nous avons besoin de continuité… et elle est là, au-delà des personnes. Nous ne travaillons pas dans l’isolement mais dans un diocèse. Ce sont toutes les écoles qui s’interrogent, réfléchissent, avancent, innovent ensemble. Une enseignante qui change d’établissement vit des questions semblables, suit de formations similaires. Au cours de l’année, les chefs d’établissement et les enseignants du département se rencontrent régulièrement.

La continuité est là, au-delà de l’école.

Si je compte bien, c’est une classe de moins cette année ?

Dix élèves de plus et une classe de moins ! C’est surprenant ? Il est vrai que ce ne sont pas les comptes habituels !... C’est pourtant comme cela que la répartition des postes est gérée en concertation avec nous dans l’Enseignement catholique… Il y a quelques années, on nous avait proposé un poste d’enseignant en plus alors parce que nos effectifs n’avaient que légèrement augmenté. Nous avons tenté cette ouverture de classe malgré le manque de place, nous en avons profité mais nous n’avons jamais rempli cette classe… Pour cette rentrée, une école avait vraiment besoin de ce poste. Nous l’avons rendu. Nous le retrouverons si l’augmentation devient significative… mais il nous faudra tout d’abord pousser les murs.

Un site pour l’établissement, une réunion de rentrée avec tous les parents, une journée « Développement durable » étaient vos paris pour 2008-2009 ? D’autres pour cette année ?

« Liberta »… c‘est le mot qui m’est venu ce matin pour résumer les défis que nous souhaitons relever cette année… « Liberta » comme la liberté dont nous jouissons dans nos écoles. Cette liberté fait partie de nos statuts. En profitons-nous suffisamment ? Le cinquantième anniversaire de la loi Debré de 1959 nous invite à nous réinterroger. En effet, si nous devons suivre scrupuleusement les programmes de l’Education nationale (c’est ce que l’inspecteur vient régulièrement vérifier…), nous sommes libres de traiter les programmes comme nous l’entendons. Si certains moyens nous paraissent plus efficaces, libre à nous de les employer !

La journée Développement durable était une journée pendant laquelle nous avons profité largement de cette liberté. Les élèves se sont interrogés, ont cherché, ont trouvé, ont appris et retenu, ils ont lu, calculé, fabriqué, écrit… et nous avons passé un bon moment. D’autres journées seront programmées.

Ces journées ne sont pas des parenthèses, elles bousculent les pratiques du quotidien.

L’écriture d’un nouveau règlement ne va-t-elle pas à l’encontre de la liberté que vous souhaitez promouvoir ?

On pourrait le croire !... mais pas du tout ! Un règlement, ce sont des limites claires, visibles, comprises. Il n’y a pas d’exercice de la liberté sans un espace donné, sans un appel à la responsabilité de chacun. Les enfants en ont besoin pour se sentir en sécurité dans une ambiance sereine. Ils doivent être respectés dans leur originalité pour donner le meilleur d’eux mêmes… ce qui leur demande de respecter ces limites, de respecter l’autre.

Le nouveau règlement que nous proposons cette année n’est pas un virage, il est une simple adaptation aux besoins que nous avons remarqués dans les classes, dans la cour. Nous n’avons pas vraiment de soucis avec le respect de la discipline mais le contrat que nous passons avec les familles, avec les enfants doit être le plus clair possible.

Que souhaiter pour cette rentrée ?

En ce moment, on entend « Bonne rentrée » quinze fois par jour… C’est une expression qui me plaît bien. Que chaque élève, chaque enseignant, tout adulte dans l’école vive bien cette rentrée… et qu’il en soit ainsi pour chaque journée qui va suivre.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 757 / 242393

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Editorial  Suivre la vie du site Les éditoriaux à relire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.16 + AHUNTSIC

Creative Commons License